Il y a du sauvage dans ma rue

/Il y a du sauvage dans ma rue

Il y a du sauvage dans ma rue

Le printemps montre timidement le bout de son nez, il est grand temps de s’occuper du sachet de graines que vous avez reçu en cadeau après avoir participé au financement de Nature et Sac à Dos .

Je vous propose aujourd’hui un bel exemple d’initiative citoyenne. Connaissez-vous le permis de planter ? Il s’agit du permis de semer les rares espaces qui échappent au béton dans les villes. Avez-vous remarqué qu’au moindre millimètre de terre apparent, la nature dite sauvage s’installe ? J’ai volontairement rajouté l’adjectif « dite »  car un grand nombre des herbes folles des trottoirs ne sont pas originaires de notre hémisphère, mais viennent plutôt des 4 coins du monde. Elles se sèment dans nos jardins, parcs au gré du vent ou de la pluie et vagabondent dans nos rues. Certaines sont bénéfiques pour notre environnement alors que d’autres, comme l’herbe de la pampa, ravage et uniformise notre paysage.

Lors de ma cueillette de graines, j’ai volontairement choisi des plantes qui ne sont pas vivaces et envahissantes pour de ne pas dérégler votre plate bande ou bord de trottoir.

Le semis peut-être réalisé à n’importe quel endroit et sans aucune particularité d’entretien. Voici ma proposition d’utilisation :

Semis sur le bord d’un mur et d’un trottoir :

1°préparer le terrain : Nous avons nettoyé le trottoir des détritus qui jonchaient le sol.

2° Désherber les herbes folles : Attention c’est une étape périlleuse. Nous avons choisi de ne pas enlever toutes les plantes mais seulement d’éliminer les plus abondantes et envahissantes.

3°Rajouter de la terre : Nous avons rajouté quelques poignées de terre ou le sol se creusait.

4° Semer : Vous pouvez semer les graines à la volée sur les différents espaces que vous offre le trottoir.

5°Rajouter une seconde fois de la terre : Pour enfouir les graines, nous avons fait le choix de rajouter un tout petit peu de terre.

6° N’oubliez pas de tasser : A l’aide de votre pied, n’hésitez pas à tasser la terre aux différents endroits où le semi à été réalisé.

Vous allez me dire que j’ai oublié d’arroser, mais je laisse la pluie sans charger 😉

Voila votre semis réalisé, il ne vous reste plus qu’à attendre que votre mixed border pousse.  Pour ma part je réaliserai des photos pour vous faire partager mes observations.

En plus de faire du lien avec vos voisins et les passants, vous faites une bonne action car votre micro refuge servira certainement à une multitude de petites bêtes qui pourront s’y développer.

Je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures

2018-04-11T16:24:23+00:00

Laisser un commentaire