Un petit coup de pouce ou de boost pour nos amis ailés

/Un petit coup de pouce ou de boost pour nos amis ailés

Un petit coup de pouce ou de boost pour nos amis ailés

Les premières gelées sont arrivées et les oiseaux sont confrontés à davantage de difficultés pour trouver de la nourriture. C’est donc le bon moment de sortir les mangeoires du placard.  En plus de donner un petit coup de pouce ou de boost à nos amis ailés, c’est également l’occasion de vous initier à l’ornithologie. Aujourd’hui je vais vous donner quelques conseils pour les nourrir mais sans qu’ils deviennent pour autant totalement dépendant  de vous.

Pourquoi nourrir les oiseaux du jardin ?

Un petit geste pour la nature !

Comme je vous l’ai déjà dit dans l’introduction, les oiseaux subissent énormément le froid. Nombreux sont ceux qui deviennent affaiblis : les plus jeunes ou les plus âgés d’entre eux peuvent en mourir.  C’est pourquoi la plupart des oiseaux migrent plus ou moins loin pour trouver refuge dans une région où il fait bon vivre, et donc où ils pourront trouver de la nourriture en abondance. Mais depuis plusieurs années, ils ne trouvent plus leur habitat de prédilection (bocage, prairies, friches..) car celui-ci a été chamboulé par l’homme et ne trouvent donc plus de quoi se sustenter.

Le lien social !

D’autre part,  nourrir les oiseaux dans votre jardin ou sur votre balcon va animer tout un quartier. J’ai pu en faire l’expérience à plusieurs reprises. En effet, quand je vais remplir la mangeoire, mes voisins viennent me parler pour discuter oiseaux.  Ils s’interrogent de voir toute cette activité dans le jardin et donc nous avons pu faire plus ample connaissance.

Un formidable spectacle !

Tous les matins vous allez pouvoir suivre la vie de ces bêtes à plumes et donner vie à votre bout de verdure en hiver. Observez, écoutez,  comptez, déterminez…Vous n’allez pas en croire vos yeux de contempler toute cette diversité au pas de votre porte.

 Apprendre un peu plus chaque jour !

Petit à petit, vous allez vouloir connaitre le petit nom de chaque  pensionnaire. Attention, ce n’est pas toujours facile. Il vous faudra souvent vous munir de patience et peu être d’une paire de jumelles mais je suis certain que vous pouvez y arriver. Pour tout vous dire ma passion pour les oiseaux est certainement née lorsque mon Papa nourrissait en hiver ces petites bêtes.

Les 5 conseils pour nourrir les oiseaux :

  • Nourrissez-les uniquement en hiver : Il faut impérativement suivre cette consigne au risque qu’ils deviennent dépendant de la mangeoire. Vous pouvez mettre des graines dès les premières gelées donc mi Novembre et terminer mi Mars.
  • Nettoyez le poste de nourrissage une fois par semaine : Comme pour nous, les oiseaux peuvent se transmettre des maladies. Il est important de le faire au risque de favoriser des contaminations (parasites intestinaux). Vous pouvez nettoyer la mangeoire avec du bicarbonate et du vinaigre blanc, cette solution a l’avantage d’être très peu onéreuse et, en plus de cela, est moins néfaste pour l’environnement contrairement à l’eau de javel ou au produit vaisselle.
  • Bien choisir ses graines : Il y a une large gamme dans les rayons de jardinerie mais tous les aliments ne se valent pas. Il faut proscrire les mélange avec du maïs, blé car les oiseaux ne les aiment pas. Ils ne se gêneront pas pour les trier ce qui fera un gâchis énorme. Privilégiez des mélanges à base de graines de tournesol ou alors uniquement des graines de tournesol. Vous pouvez diversifier avec  des vieilles pommes,  noix, noisettes, boules de graisse. Comme vous le savez certainement les oiseaux ne sont pas tous granivores. Ils existent aussi des pains de graisse avec des insectes à l’intérieur pour les insectivores. Ainsi, vous pourrez attirer plus d’espèces d’oiseaux dans votre jardin.
  • Placez au moins deux postes de nourrissage différents : Il est vrai qu’une seule mangeoire peu suffire mais vous allez vous rendre compte assez rapidement que c’est le pugila : chaque oiseau voudra s’imposer comme le propriétaire du lieu. Il  sera donc intéressant de proposer un deuxième lieu pour éviter les conflits.
  • Participez aux sciences participatives : Saviez vous qu’il est possible, à notre échelle, d’aider à la protection des oiseaux de par le biais des sciences participatives ? En participant à ce genre de programme, les scientifiques pourront mieux connaitre les évolutions de populations des espèces communes de nos jardins.

En suivant ce lien, vous trouverez l’enquête la plus importante de France : http://www.bretagne-vivante.org/Nos-actions/Connaitre/Les-oiseaux/Les-oiseaux-des-jardins/Le-comptage-regional-des-oiseaux-des-jardins

Réserver une heure de votre temps le week-end du 27, 28 Janvier 2018 pour participer au comptage des oiseaux de votre jardin !

 

Voila, vous avez toutes les cartes en main pour  aider les oiseaux en hiver.  N’hésitez pas à me transmettre des photos de vos mangeoires pour partager avec la communauté de Nature et Sac à Dos vos belles observations.

 

Je vous dis à très bientôt pour des nouvelles nature.

2017-11-23T17:23:11+00:00

Laisser un commentaire