Le concept de frontière est vraiment une lubie humaine : et si les frontières n’existaient pas ? et si les populations pouvaient jouir de tout l’espace que nous offre la terre ?  Voici l’histoire d’une Mouette mélanocéphale qui n’a pas besoin de visa pour se déplacer en dehors de ses frontières. Dans cet article je vous relate la biographie d’une affranchie qui démarre en Angleterre pour se terminer en Bretagne.

Les conditions d’observation :

COVID oblige,  je suis cloitré chez moi depuis un petit moment mais j’arrive tout de même à travailler comme je peux. Comme vous le savez certainement je donne des cours d’ornithologie à l’UTA mais cette fois-ci  en viso-conférence, protocole oblige.

J’avais initialement programmé une petite formation à la lecture de bagues. J’avais donc besoin de cas concrets afin de pouvoir m’expliquer clairement en temps réel.  Je me suis donc mis à la recherche d’oiseaux bagués autour de chez moi. Lors de cette balade un bruit sourd dans une parcelle m’a interpellé : UNE CHARRUE !

J’ai donc vite accouru pour voir s’il y avait des Laridés (mouettes et goélands). Effectivement cette famille d’oiseaux est suivie par plusieurs programmes scientifiques. Après un petit coup de jumelle, je repère deux individus bagués dans un groupe d’une centaine d’individus : Une Mouette mélanocéphale et une mouette rieuse.

Comment lire une bague chez un oiseau :

Je vous invite à lire cet ancien article où je vous explique les programmes, la lecture de bague et la transmission de la donnée. Ca se passe par ICI !

 

Descriptif rapide de la Mouette mélanocéphale :

Elle est souvent confondue avec la très commune, Mouette rieuse.

Cependant,  elle diffère par une taille plus imposante et une coloration plus subtile et marquée.

Je m’explique :

  • un bec plus épais de couleur rouge barré de noir
  • En plumage nuptial (printemps, été) la mélanocéphale aura un capuchon plus étendu à l’arrière de la nuque et de couleur noir, alors que celui de la rieuse sera de couleur chocolat et ne descendra jamais à l’arrière de la tête.
  • Les individus adultes auront toujours les rémiges primaires* blanches (très bon critère) alors que les rieuse noires.

*Rémige primaire : Grande plume formant la pointe de l’aile au repos.

Originaire de la mer noire et à l’est de la méditerranéen,  cette espèce s’est aujourd’hui étendue sur la majeure partie de l’Europe. Cependant la population européenne  reste faible et dispersée.

Mouette Mélanocéphale

Effectif de la population française en reproduction:

Mouette mélanocéphale :

10 000 à 11 000 couples (2010 / 2011)

Mouette rieuse :

25 000 à 30 000 couples (2009/2011)

Mouette rieuse

Mouette rieuse

Voici la pérégrination d’une Mouette mélanocéphale :

Vous pensiez que les mouettes ne bougeaient pas et qu’elles étaient fidèles à une zone géographique ? Détrompez-vous, elles aussi migrent et je trouve toujours cela fabuleux de pouvoir retracer une vie à tire d’aile. Vous retrouverez juste  dessous la carte interactive afin de vous rendre compte de son parcours.

J’espère que cet article –  aussi modeste soit il –  vous fera découvrir un peu de nature ordinaire mais tout aussi extraordinaire. Je vous souhaite une douce nouvelle année, que votre quotidien soit rempli de petits bonheurs, tournons la page de 2020. Je vous souhaite une très bonne année 2021.

Si vous souhaitez m’aider dans mon travail, vous pouvez tout simplement le partager,

Maël de Nature et Sac à Dos